09 août 2011

Pierre Autin-Grenier

Pierre Autin-Grenier est plus qu'un auteur qui compte dans ma vie. Il est un étrange miroir réfléchissant de mes doutes, de mes angoisses, de mes révoltes, de mes lâchetés… et même de certains de mes rêves. C'est aussi un bon vivant désespéré, un artisan de la dérision, bourré de talent et doué d'une écriture unique, qu'il cisèle et qui ferraille, une véritable petite musique qui s'égrène de soupirs en rugissements.

Depuis longtemps, j'avais envie de lui dire cela, tout simplement, que je l'appréciais beaucoup, et même plus. Pierre Autin-Grenier est le seul de mes meilleurs amis que je n'ai jamais rencontré. J'apprécie d'autres écrivains, qui m'apportent d'autres choses, que ce soit Primo Levi, Russel Banks, Dino Buzzati, Boris Vian ou Imre Kertesz, mais aucun ne m'accompagne intimement comme PA-G.

Vous n'êtes donc pas obligés de lire cette Epître à Pierre Autin-Grenier mais, par pitié, ouvrez ses bouquins !

Posté par poinpoin à 18:16 - - Permalien [#]
Tags :